Vous pouvez lire le Hangeul ! (2ème partie)

Maintenant que vous avez mémorisé les lettres simples de ce magnifique alphabet qu’est le Hangeul, voilà quelques explications utiles avant de passer aux sons complexes ! (Mais non, ce n’est pas aussi compliqué que vous le pensez 😉)

 

Le Hangeul consiste en une succession de blocs de syllabes : une syllabe = un bloc dans lequel on organise les lettres qui composent la syllabe. 

Ce tableau vous permettra de mieux comprendre les sons simples :

 

 

  • Le S ne se prononce [sh] que devant le [i] et les voyelles à 2 barres produisant le son [y…]
  • La consonne que l’on écrit en forme de rond a 2 prononciations : en début de syllabe, elle annonce simplement une voyelle seule (elle lui sert de support, pour indiquer qu’il n’y a pas de consonne avant elle) ; en fin de syllabe, elle correspond au son [ng] :
    방 : [bang]

    봉  : [bong]
  • Certaines consonnes se prononcent d’une façon en début de mot, et d’une autre en milieu de mot. La différence n’est pas toujours très marquée, alors ne paniquez pas ! ça viendra avec la pratique et surtout l’écoute !
    Sachez seulement que le se prononce [t] en début de mot et [d] au milieu,
    le se prononce parfois [p] en début de mot et [b] en milieu de mot,
    et le se prononce [k] en début de mot et [g] en milieu de mot.
  • (Les syllabes en gris n’existent pas en coréen 😉)

 

Comme vous le voyez, on réserve à chaque syllabe une sorte de carré imaginaire dont les lettres ne doivent pas sortir.

EXEMPLE :

En français, si vous voulez écrire « babou », les lettres sont rangées les unes à la suite des autres.
En Hangeul, les lettres se superposent dans ce carré imaginaire jusqu’à ce qu’on ait fini d’écrire la syllabe. On intercale un maximum de 4 lettres par syllabe.

Donc si on reprend le son « babou », en coréen, ça donnera :
La voyelle du son OU se place sous le B, et non pas à côté.
(on ne peut pas écrire « 
ㅂㅏㅂㅜ » en plaçant les lettres les unes à côté des autres)

Au-delà de 2 lettres, le placement se fera naturellement avec l’habitude. Mais voici quelques exemples :

한국 : [hanguk] (on ne l’écrira jamais « ㅎㅏㄴㄱㅜㄱ »)
사람 : [salam] (on ne l’écrira jamais « ㅅㅏㄹㅏㅁ ») 

 

Maintenant entraînez-vous ! 

Essayez de lire un peu de vocabulaire simple, et si besoin vérifiez la prononciation sur Google Traduction :

하다, 가다, 보다, 주다, 나가다, 배 우다, 이 야기 하다, 요리 하다, 우리, 그녀, 그러다, 소리, 다시, 세계, 여러, 하나, 누구

 

Si c’est bon pour ces quelques mots, vous pouvez passer tranquillement à la partie suivante : les sons complexes !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s